Cadre de pratique du coaching

Les trois piliers de l'union Client/Coach, vers l'accès à l'autonomie de fonctionnement:

  • Un contrat
  • Une Ethique
  • une Déontologie

Séance d’Alliance : définition du cadre dans lequel va se faire le travail

 

Mieux se connaitre et atteindre ses dons les plus uniques dans un cadre serein et précis.

« La solution est déjà en toi. Elle séjourne précisément à l’endroit où tu ne l’as pas encore réellement débusqué. Ce que tu cherches, c’est les balises, les repères, les indices qui vont tracer le chemin qui t’amène à elle. Et ce chemin est aussi déjà là, il te suffit de l’emprunter. »

Ø  Une déontologie :

                J’ai choisi l’EMCC France pour m’accompagner dans mon métier. J’y trouve tout le nécessaire pour exercer cette vocation ayant sa place légitime dans les thérapies brèves. En tant que coach certifié, j’ai naturellement adopté la déontologie de cet organisme de confiance.

Ø  Une éthique

                Les 10 clés qui vont unir notre relation seront :

-          Une acceptation inconditionnelle de la personne que j’accompagne, une sincère bienveillance. Le non jugement. « Quand une personne fait un choix, elle fait le meilleur qui lui soit possible de faire au moment où elle le fait, même si ce choix peut paraitre inapproprié. » (principe de fondement de la P.N.L.)

-          La responsabilisation. La victimisation, incluant la présence d’un persécuteur et d’un sauveur, ne pourront pas avoir leur place dans ce travail. Nous prendrons nos responsabilités, ce qui peut inclure de la prise de risque, et donc l’ouverture du champ de tous les possibles.

-          Un Objectif majeur, l’idéal de la personne accompagnée. La réalité vécue par la personne accompagnée est la seule à guider le travail.

-          Du challenge. « Ce que tu as envisagé va se présenter, peux-tu imaginer aller encore plus loin ? »

-          Nous nous donnerons du positif.

-          Je serais régulièrement amené à avoir un haut niveau d’exigence. Je crois en toi, tout aussi simplement et naturellement que cela puisse paraitre.

-          Nous fixerons des limites claires. Par la convention, l’éthique, la déontologie, le cadre, nous évoluerons paisiblement, ayant les gardes fous appropriés. Ce travail ne sera en rien une psychothérapie, une psychanalyse, du conseil…

-          Je te dois assistance affective et technique. Il ne faudra aucune hésitation quant à la construction de cet étayage. Quand la cathédrale sera remise à neuf, il sera temps d’enlever la totalité de l’échafaudage.

-          Apprentissage constant, et connexion à la loi universelle de l’évolution, et du changement.

-          Nous créerons un environnement positif autour de ce chemin.

 

 

Pour résumer, l’accompagnement sera un travail à court terme, se dirigeant vers l’autonomie de la personne (capacité à utiliser les outils, suivant les pistes ouvertes et approfondis en séances). Sous convention, dans le secret professionnel et la confidentialité, guidé par une déontologie, l’émergence de la confiance sera totale et solide. La formation apportera l’enseignement de l’utilisation des outils, le coaching sera réalisé dans le questionnement.

Déontologie

Le code de déontologie  régit le mode d’exercice de la profession et de l’activité de coach professionnel en vue du respect d’une éthique. C’est un ensemble de droits et devoirs qui régissent la profession, la conduite de ceux qui l’exercent, les rapports entre ceux-ci et leurs clients ou le public.

 

Je suis coach certifié par l'Ecole Française de Coaching

Membre EMCC France 

 

https://www.emccfrance.org/utilisateur/laurent-ceresoli/

 

 


* Le coaching n'est pas: une psychothérapie, du conseil, une psychanalyse, de la manipulation, une secte...