· 

Apprendre à vieillir!

J'aimerais vous parler ici d'un sujet qui nous concerne tous, à un certain moment de la vie : vieillir. On apprend à grandir, on ne se pose plus la question même quand on a 10 ans, 20 ans, 30 ans, on arrive à se considérer comme des élèves bien dociles qui rencontrent leurs professeurs, leurs mentors. Puis arrive un certain temps, peut être après un mariage, après être devenu parent et avoir élevé ses enfants, après avoir passé un certain nombre d'années à travailler, ou on se considère comme détenteur d'un savoir, et partant de là, comme ne devoir pas forcément apprendre. Et pourtant : il est aussi important d'apprendre à grandir, qu'apprendre à vieillir. Et cette école-là nous demande d'accepter certaines conditions :

 

- accepter qu'aujourd'hui, la plupart d'entre nous approcheront des 100 ans*. 

 

Eh oui! Cela signifie qu'une fois acquis cette certitude, arriver à 50 ans, c'est entrevoir la moitié du parcours, et envisager tout le chemin restant comme un potentiel de sagesse qui demande à être planifié. Le sujet de la retraite, par exemple, peut être envisagé comme une préoccupation pour savoir de quoi sera faite la deuxième vie, celle des 30 à 40 ans qui vont succéder à la vie dite active ! Bon, vous vous préparez donc à atteindre 100 ans ? Très bien !

 

- Alors ensuite, quand deux chemins se présentent à vous, choisissez celui qui intègre le plus d'incertitudes.

 

Deuxième gros paradoxe par rapport à des croyances ancrées en nous ! L'incertitude vous amènera à être le plus créatif possible, car vous devrez être vigilant à chaque instant, et vous adapter constamment à des situations nouvelles**. Oui ! Je sais, tout votre entourage vous dit de ne pas faire ça, car vous les mettez en danger, alors que si vous ne changez rien à votre vie, vous les rassurez, et vous les réconfortez dans le fait qu'eux aussi se mettent la barrière du "je préfère me contenter de ce que j'ai plutôt que de me lancer dans l'inconnue et la découverte". Il faut de l'audace pour lâcher ce qu'on a, et chercher ce qu’on n’a pas encore !

 

- Le modèle d'Hudson nous donne aussi les 4 principales grosses modifications dans les croyances actuelles: 

 

il n'y a plus seulement deux périodes dans la vie, qui serait l'enfance et l'âge adulte, mais une évolution perpétuelle ;

il n'existe plus une évolution linéaire, qui permettrait de progresser pas à pas (étude, construction d'une famille, d'un habitat, promotion professionnelle, puis retraite...) mais plutôt un développement cyclique ou nous construisons nos vies comme un livre, chapitre après chapitre, avec des transitions entre les chapitres;

 L’apprentissage n'est plus réservé à l'enfance, aux études en étant jeune, l'apprentissage est constant, nous apprenons, modifions nos apprentissages, évoluons, désapprenons et apprenons à nouveau, jusqu'à la fin;

enfin, avant, les contextes sociaux, culturels, religieux déterminaient notre environnement, aujourd'hui, ce sont nos valeurs, nos visions, qui modifient constamment notre environnement. Mais autant dire que les vieux modèles ont la peau dures! 

 

Je ne vous ai pas encore convaincu ?

 

- laissez-moi vous parler de la technique « coup de pied dans la fourmilière ». 

 

Vous n’avez jamais osé tout envoyer péter ? C’est que vous n’étiez pas prêt, mais peut être qu’expliqué clairement, vous oserez. Faire un choix radical est la meilleure chose qu’il puisse vous arriver. Voici pourquoi : seul le temps présent est palpable. Le passé est une histoire qu’on se raconte, l’avenir, un mystère que l’on croit possible. Le temps présent lui, est un don, et c’est pour cela d’ailleurs qu’on l’appelle le « présent » ! Dans ce temps présent, chaque seconde qui s’écoule est fait de choix, conscients, inconscients, mais à chaque instant, vous agissez, et ce n’est que vous qui le faite, personne ne bouge vos poumons, ou votre cœur à votre place. Vous prenez donc, à chaque instant, des décisions. Mais si à l’instant présent, vous ne sentez pas forcément l’incidence de chacun de ses choix, pourtant, chacun d’eux en aura un ? Seulement voilà, vous ne pouvez pas déterminer l’impact qu’il aura plus tard. Vous pouvez l’imaginer, mais ce n’est qu’une histoire que vous vous racontez. Alors, sachez profiter du moment présent, et agissez seulement en fonction de lui !!! Forcément, si vous décidez de sortir en t-shirt par un temps froid et humide, vous pouvez certainement vous attendre à tomber malade, mais bien souvent, sur des événements plus subtils, nous avons des croyances qui nous guident et qui sont fausses. J’ai pris de grandes décisions à contre-pied durant ma vie, et j’ai toujours été surpris positivement de l’impact que ça a eu sur mon futur. 

 

Et surtout, dans toute difficulté réside les graines d’une solution, alors surtout, si vous sentez cet appel : envoyez tout balader, une grande aventure s’ouvrira devant vous, celle d’une vie authentique, et unique.

 

- Enfin, ne laissez personne vous imposer sa Vision du Monde. 

 

Au contraire, travaillez sur la vôtre : qu’elle est ma maison de rêve ? Mon couple de rêve ? Mes vacances de rêve ? Si on vous propose ce qui correspond, ou qui s’en rapproche fortement, foncez, si vous acceptez par charité, ne venez pas vous plaindre ensuite ! Exigez tout simplement le meilleur pour vous-même sans l’imposer à l’autre, juste sachez dire qu’une vie est précieuse, et que ça vaut vraiment le coup, quel que soit l’âge, de la faire déborder au maximum de joie, et d’accomplissements. De toute façon, si vous arrivez à ce niveau de l’article, c’est que vous êtes certainement un être bienveillant et à l’écoute, alors une fois que ça déborde de votre coupe, donnez ce qui aura débordé, vous ferez des heureux !

 

Mille pensées mes amis.

Votre coach bien-aimé !

 

*moi j'y crois, et on attire à soit ce à quoi l'on croit (Cf loi de l'attraction : on ne peut pas ne pas attirer à soi quelque chose.) on attire donc son bonheur, ou son malheur, et c'est principalement un choix que nous faisons. 

**le connue nous rassure et nous donne un cadre dans lequel nous évoluons dans des barrières rassurantes qui nous demande peu de vigilances. Imaginez que vous deviez réapprendre le code de la route à chaque fois que vous prenez la voiture !!! Prendre la voiture tout les jours est une chose, prendre sa vie en main en est une autre!