Astuce pour quotidien rébarbatif: sortir de sa zone de confort.

 

         La zone de confort est cette zone dans laquelle tout est connu, évalué, certain et stable. Elle me rassure, elle me dit que je suis en sécurité, que rien de grave ne peut m’arriver. Aussi étonnant que cela puisse paraître, celles et ceux qui sont en train de lire mes propos sont justement les personnes qui souhaitent sortir de cette zone. La zone de confort est un nid douillet qui peut parfaitement correspondre au tempérament de certains, et qui n’incite pas à la curiosité. Si vous êtes attentif aux coïncidences, aux synchronicités, ou encore si vous êtes sensible au phénomène de chance (rencontre d’une opportunité et d’une attention de l’esprit), alors vous aurez peut-être vue dans mon appel une piste pour ouvrir une nouvelle voie, pour pimenter un quotidien redondant.

 

 

Posez-vous la question : pourquoi ce sujet m’interpelle ?

 

 

Il concerne tout d’abord le principe d’évolution. Évoluer est la règle, mais la résistance au changement existe aussi. Celles et ceux qui ont conscience d’évoluer et d’apprendre de leur parcours, s’adaptent et sortent naturellement et régulièrement de leur zone de confort.

 

 

Vouloir évoluer, accepter que les choses ne soient pas identiques et immuables, c’est vouloir sortir de sa zone de confort.

 

 

La zone de confort est aussi liée au système de croyance que nous construisons au quotidien. Zone de confort = UNE réalité lié à des croyances personnelles. Notre réalité, la façon dont nous regardons le monde, n’est pas LA réalité, c’est-à-dire le monde tel qu’il est. Accepter de remettre en question ses croyances, modifier celles qui nous limites, nous fera aussi certainement sortir de notre zone de confort.

 

 

Sortir de sa zone de confort, c’est considérer que d’autres réalités existent, et qu’il est possible de partir à leur découverte.

 

 

Les précautions à prendre pour sortir de la zone de confort, c’est d’agir petit pas par petit pas. Changer tout d’un coup n’est pas vraiment conseillé. Changer de chemin pour partir au boulot le matin par exemple peut paraître anodin. Depuis longtemps, on a choisi sa route habituelle pour des raisons particulières (rapidité, éviter les feux…), en choisir une autre permet de s’adapter à une autre ambiance, choisir une autre vision de la vie, un petit changement de rien du tout et pourtant…

 

 

 

Sortir de sa zone de confort, c’est regarder le monde différemment, c’est accepter de s’ouvrir à d’autres possibles, et ça, souvent, nous en avons besoin.

 

 

 

Quoi qu’il en soit, nous cherchons souvent le moyen de lutter contre le côté aliénant d’un quotidien routinié. J’aime particulièrement ce challenge qui consiste à bousculer la zone de confort. Si on y réfléchit bien, cette soit disante zone de confort est une zone d’inconfort dans laquelle nous sommes trop souvent à l’étroit, ou notre créativité et nos rêves ont peu de place pour s’exprimer. Tentez l'aventure, sortez de la zone!